Article Sud Ouest

19 septembre 2011 - 10:00

La Coupe jusqu'à la lie Les Agenais ont mené à trois reprises sur la pelouse de Cenon. À chaque fois, les joueurs de PH sont revenus au score pour finalement se qualifier aux tirs au but. Histoire d'un crash.

La Coupe jusqu'à la lie

Les Agenais ont mené à trois reprises sur la pelouse de Cenon. À chaque fois, les joueurs de PH sont revenus au score pour finalement se qualifier aux tirs au but. Histoire d'un crash.


Le début de saison des Agenais tourne à la catastrophe. En proie à des difficultés en championnat (avant-derniers de leur groupe de CFA 2), les hommes de Williams Vimbouly se sont inclinés au terme d'un match riche en rebondissements, hier dès le 3e tour de la Coupe de France, une compétition qui leur avait porté bonheur au cours des deux dernières saisons (deux seizièmes de finale, dont l'an passé contre le PSG).

Pourtant, tout avait bien débuté pour le SUA. Comme le laissait augurer la différence de niveau entre les deux équipes, Cenon évoluant en PH, les Agenais dominent outrageusement le début de match. Passant essentiellement par les ailes, ils se montrent rapidement dangereux mais ne parviennent pas à concrétiser leur hégémonie. Barrabourg place sa tête à côté (22e) avant que Lawani ne manque son duel face à Picart. Cenon subit et crée le danger en contre, à l'image d'une contre-attaque rapidement menée par Xavier Da Rocha.

Cenon revient au score

Il faut attendre le retour des vestiaires pour que la situation se débloque. Sur un coup franc mal repoussé, la tête de Lawani permet aux Agenais d'ouvrir la marque (52e). On se dit alors que le plus dur est fait pour les Lot-et-Garonnais. Mais, dans les minutes qui suivent, A. Goncalvès égalise d'une reprise de volée (1-1, 60e). Si les visiteurs sont plus frais physiquement, ils ne créent pas pour autant le danger devant le but girondin. Williams Vimbouly s'évertue à demander à ses joueurs de passer par les côtés, car c'est sur ces phases de jeu qu'ils se montrent les plus incisifs. Mais aussi car les locaux commencent à peiner physiquement.

Une fatigue qui va se faire sentir dans la prolongation. Perclus de crampes pour la plupart d'entre eux, les Cenonnais tiennent au courage, défendant collectivement. Et finissent par rompre à la 103e, sur une tête de Pothet. Étrangement, au lieu de chercher à faire le break, les Agenais reculent, s'exposant ainsi aux velléités des hommes de José Duarte. Et Laclaverie égalise sur un penalty consécutif à une main de Daffé (2-2, 111e).

Fin de match folle

Sonné, le SUA va pourtant reprendre l'avantage dans une fin de match totalement débridée. Après une touche côté droit, Gaillac centre en aveugle dans la surface. Il trouve Grynberg qui parvient à glisser le ballon dans le petit filet, avec l'aide du poteau (2-3, 114e). Toutefois, l'abnégation des Girondins va de nouveau payer. Devant une défense atone, le capitaine Laclaverie se joue de ses vis-à-vis et place un plat du pied imparable (3-3, 115e). Et au septième tir au but, Gaillac voit sa tentative repoussée par Picart

Quentin Guillon
.

Commentaires

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 7 Joueurs
  • 3 Supporters

Aucun sondage