Article Foot 33

13 octobre 2011 - 11:09

Coupe de France - CENON prêt pour un nouvel exploit Après avoir sorti Agen (FCA) au troisième tour, les joueurs de Bruno Da Rocha reçoivent Pau (CFA) dimanche après-midi avec l’espoir de faire mentir une nouvelle fois les pronostics. (Par F.C.)

« Je suis content de tomber sur un gros car c’est vraiment plus facile de se motiver » lâche Bruno Da Rocha alors que son équipe qui évolue en PH s’apprête à recevoir Pau un pensionnaire de CFA pour le cinquième tour de la Coupe de France. Les Cenonnais sont donc prêts pour un nouvel exploit après avoir éliminé Agen (CFA2) au troisième tour (3-3 et 6-5 aux tirs au but). « Nous avons eu du mal à passer Montesquieu (PL) au précédent tour en passant aux penalties, mais notre adversaire aurait pu se qualifier tout comme nous » rappelle Bruno Da Rocha qui sait que son équipe n’aura rien à perdre face à des Palois « qui ne sont pas au mieux en championnat ». Et de lancer : « sur un match, tout est possible !» En homme d’expérience, l’intéressé sait «qu’il faudra tenir en défense et ensuite, nous aurons forcément des opportunités pour marquer un but car nous avons des joueurs offensifs qui vont très vite ». Mais il prend soin de ne pas s’emballer. « Sur le papier, Pau est au-dessus, mais nous nous présenterons avec notre coeur en essayant de bousculer la hiérarchie ». Aucun but encaissé en trois matches de championnat Cenon reste sur un nul aux Bleuets de Pau en championnat où il est invaincu après trois journées. Les joueurs de Bruno Da Rocha ont en effet enregistré deux victoires contre Andernos (4-1) grâce à un doublé de Xavier Da Rocha et des buts d’Alexandre Rodrigues et de Thomas Laclaverie, puis sur le terrain de la réserve de Saint-Médard-en-Jalles (1-0). « Nous n’avons pas encaissé de but jusqu’ici et cela donne confiance » observe l’entraîneur cenonnais qui va disposer de son effectif quasiment au complet, hormis le milieu défensif Benjamin Garcia suspendu (après deux cartons jaunes chez les Bleuets de Pau) qui sera remplacé par Thomas Herrero. « Je fais tourner surtout devant et j’ai 20 joueurs qui peuvent être alignés, ce qui fait que tout le monde est concerné » prévient Bruno Da Rocha qui espère que le public répondra présent au stade de la Blancherie. « Ce sont les Palois qui auront la pression sur leurs épaules avec cinq divisions d’écart. Si on perd, tout le monde dira que c’est normal. On ne se prend donc pas la tête et on espère bien donner du fil à retordre à notre adversaire ». F.C.

Commentaires

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 7 Joueurs
  • 3 Supporters

Aucun sondage